L'historique

En 150 ans d’existence, Pétavit a capitalisé un solide savoir-faire. Son expérience conjugue l’ancrage et la réactivité d’une PME régionale indépendante avec l’envergure et la rigueur de grands groupes nationaux.

1868-1926

En 1868, Alexandre et Louis Pétavit fondent la société Pétavit Frères pour répondre aux besoins d’équipement sanitaire des habitations (alimentation en eau et en gaz, zinguerie, lustrerie). L’entreprise ouvre un magasin de lustrerie à Lyon, tandis que les pièces de fonderie sont usinées à Uzès dans le Gard.

1927-1998

Rachetée par le groupe Laurent Bouillet, l’entreprise, renommée Etablissement Pétavit passe entre les mains des familles Berger, Gonin, Vanderpool. Dans l’après-guerre, elle se développe sur le secteur de l’électricité, donnant naissance en 1949 à la Société des Travaux d’Electricité de Pétavit (STEPE).
 

Dans les années 50 et 60, l’entreprise poursuit la diversification de ses activités, d’abord sur le secteur de l’adduction d’eau puis sur celui des stations de pompage et des chantiers d’assainissement. L’entreprise désormais recentrée sur les régions Rhône-Alpes et Bourgogne, installe son siège à Dardilly, 68 chemin Moulin Carron.

1999-2013

Suite au rachat du groupe Laurent Bouillet par SPIE en 1999, Pétavit devient filiale de sa branche construction, Spie batignolles. Renommée Spie batignolles Pétavit après sa fusion avec Spie batignolles Environnement, l’entreprise est rapprochée de Socafl et Wattiez, deux filiales de Valérian avec lesquelles elle constitue le pôle Canalisation – VRD du groupe.

2013

Pétavit retrouve son indépendance suite au rachat des parts de Spie batignolles par des cadres dirigeants du pôle Canalisation-Vrd. Ensemble, ils créent une holding d’acquisition Socavit, réunissant les entreprises Socafl et Pétavit. Cette dernière compte 120 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 20 M€.

2018

Pétavit fête ses 150 ans d'existence.